Les saignées

FFAMH - Fédération Française des Associations de Malades de l’Hémochromatose

Aussi appelée phlébotomie ou soustraction sanguine, la saignée est un prélèvement sanguin pratiqué sur un malade afin d’améliorer son état.

Un peu d’histoire

Les saignées étaient un traitement très prisé aux 16ème et 17ème siècles. C’étaient une des rares thérapeutiques que les médecins avaient à leur disposition, ils l’utilisaient donc très largement au risque même de faire mourir des patients.

Les saignées

De nos jours on ne pratique les saignées que de façon restreinte dans :

-       l’hémochromatose primitive ou secondaire,

-       la polyglobulie primitive ou secondaire,

-       la porphyrie cutanée.

Différents types de saignées peuvent être pratiqués

  • - La plus fréquente : la saignée simple

On prélève sur une poche avec un peson pour bien régler la quantité de sang à prélever. Une petite poche attenante à la poche principale est utilisée pour prélever les échantillons de sang  nécessaires à une numération formule sanguine et un bilan martial.

Soustraction sanguine

La saignée en 2012 CHU de Rennes

  • - Saignée par erythraphérèse : Technique qui permet de prélever de façon sélective un grand volume d’hématies, à l’aide d’un séparateur de cellules (570 ml en moyenne,  700 – 800 ml au maximum).

Un bras est prélevé. Le sang prélevé est centrifugé en circuit clos pour permettre de séparer les globules rouges du plasma. Le plasma retourne au patient par l’autre bras.

Avantages :

-       prélèvement des globules rouges uniquement ;

-       restitution au patient du plasma et des plaquettes ;

-       programmation avec la machine  du volume à prélever ;

-       le volume prélevé est compensé par le même volume de sérum physiologique ;

-       espacement des saignées pour le patient en phase d’attaque : toutes les 2-3 semaines.

Contraintes :

-       mode utilisé uniquement lorsque le taux de ferritine est très élevé ;

-       un bon état des veines est requis ;

-       taux d’hémoglobine suffisant, pour supporter une soustraction sanguine plus importante.

31 commentaires

  • Valérie

    31 May, 2013

    Répondre

    Bonjour, pouvez vous me dire à partir de quel taux de ferritine doit-on faire des saignées. Merci d'avance.

    • Présidente FFAMH

      31 May, 2013

      Répondre

      Bonjour, Il faut comprendre qu'une ferriténimie augmentée, nécessite un dosage du coefficient de saturation de la transferrine, lequel est une indication de l'hémochromatose, si supérieur à 45. Sur une autre page vous nous indiquiez que votre coefficient de saturation était à 68% et votre ferritine à 326, c'est maintenant qu'il faut mettre les saignées en place, comme je vous l'ai dit précédemment. Plus vous attendrez, plus le stock de fer sera conséquent, plus votre qualité de vie se dégradera avec l'apparition des complications liées à la maladie. Je vous souhaite bon courage. Bien cordialement. Brigitte Pineau.

  • JOUSSELIN Eliane

    05 Jun, 2013

    Répondre

    Bonsoir, Ce message me conforte dans mes interrogations : avec la ferritine qui a atteint 400 l'autre jour, le milieu médical me dit qu'il faut atteindre 600 voir 800 car les saignées anémient... Je rame et ne sais plus trop à quel saint me vouer car il me semble évident qu'il faut prendre "le mal" à la gorge et je suis prête à y aller, je m'y suis fort bien préparée, ma foi. Existe-t-il un procédé stylé pour faire du forcing dans ce domaine ? Merci d'avance. Sincères salutations

    • Présidente FFAMH

      06 Jun, 2013

      Répondre

      Bonsoir, Plus tôt le traitement sera mis en place, plus il sera de courte durée. Il faut insister sur ce paramètre. Qui vous dit d'attendre, certainement pas un centre de saignées... eux ont tout intérêt à ce que le traitement se mette en place rapidement et vous avez tout à y gagner. Courage. Bien cordialement. Brigitte Pineau

  • Bernard-Jean-René

    02 May, 2014

    Répondre

    Bonjour, Où puis-je faire mes saignées à Paris en dehors des ESF car il y a une attente interminable,des questionnaires qui ne servent à rien, mon sang étant détruit. Je suis obligé de prendre 1 jour de congé.

    • Présidente FFAMH

      02 May, 2014

      Répondre

      Bonsoir Monsieur, Votre message laisse à penser que vous ne relevez pas du don-saignée sinon votre sang ne serait pas détruit et vous disposeriez de créneaux horaires peu contraignants, la seule obligation étant de vous rendre dans un centre habilité aux dons-saignées, c'est-à-dire à l'EFS Crozatier. Je vous invite à suivre le lien : https://www.hemochromatose.org/hemochromatose/le-traitement-de-lhemochromatose/les-dons-saignees/, page sur laquelle vous trouverez toutes les informations utiles. En réponse à votre demande, je vous ai adressé, par messagerie personnelle, une liste d'infirmiers libéraux lesquels pourront prendre votre demande en considération si vous avez déjà effectué 4 ou 5 saignées en centres de soins.Bien cordialement à vous. Brigitte Pineau

      • Bernard-Jean-René

        04 May, 2014

        Répondre

        Bonjour Madame, j'ai bien reçu votre message dans ma messagerie personnelle et je tiens à vous remercier pour tous les éléments que vous m'avez communiqués. Très sincèrement.

  • pauthex

    19 May, 2015

    Répondre

    Bonjour Madame, J'ai tardé à vous écrire puisque depuis 2004 j'ai un taux de ferritine qui oscille entre 300 et 400 ng/ml, mais récemment en mars 2015, la dernière analyse affichait 538 ng/ml ce qui m'a beaucoup inquiétée. Une analyse a suivi début mai et le taux actuel est de 360 sachant que le coefficient de saturation du fer qui a été fait pour la première fois est de 34,78%. Je serais interessée du regard que vous posez sur ma situation et d'un conseil pour l'orientation à prendre. Je vous en remercie par avance et vous adresse mes salutations respectueuses PS: Ai 70 ans

    • Présidente FFAMH

      22 May, 2015

      Répondre

      Bonsoir Madame, Je viens répondre à votre message en qualité de simple malade. Votre ferritine semble fluctuer. Il y a plusieurs causes à l'hyperferritinémie, dont la plus fréquente est le syndrome métabolique associant un surpoids, une hyperthyroïdie, un diabète... Votre coefficient de saturation est tout à fait dans la norme. Un diagnostic d'hémochromatose s'établit sur une moyenne supérieure à 45% sur 2 dosages. Si un surpoids est à l'origine de cette élévation de ferritine, une alimentation saine et équilibrée et une réduction de l'apport alimentaire devrait permettre de l'abaisser. Je vous adresse une documentation par mail. Cordialement. Brigitte Pineau

  • Lisette Courroux

    06 Aug, 2015

    Répondre

    Bonjour, Moi je vais faire des saignées 2 fois par semaine. On prend 500 ml à chaque fois. De combien diminue le fer dans mon organisme ? Combien de fer doit avoir un corps humain ?

    • Présidente FFAMH

      06 Aug, 2015

      Répondre

      Bonsoir. Je vous adresse la réponse de notre conseil scientifique : Il n'est pas habituel que les saignées soient effectuées selon ce schéma : il est en effet conseillé d'adapter le volume au poids (7ml/kg) et d'adopter un rythme hebdomadaire de soustraction. "Le corps humain contient au total 3g de fer chez une femme (dont 1 gramme environ de "réserve"). Cinq cents (500) ml de sang contiennent 250 mg de fer (soit 1/4 de g de fer). Il est donc important, si le régime de saignées est très accentué, de bien s'assurer que ne se développe pas une déficience en fer avec son risque d'anémie (en pratique, surveiller ainsi que la ferritine qui doit rester supérieure à 30µg/L et le taux d'hémoglobine qui doit rester supérieur à 11g/dL). " Bien cordialement à vous. Brigitte Pineau

  • Paillet Bernard

    25 Jan, 2016

    Répondre

    Bonjour, Suite à un traitement hormonal, j'ai un peu trop de globules rouges (Hématies 6,24 T/l Hemoglobine 18,4 g/dl). Mon andrologue me prescrit 1 saignée de 250 ml à renouveller tous les 2 mois pendant 6 mois. J'ai un peu d'appréhension devant ce traitement. Dois-je le suivre et si oui, une infirmière libérale ou un laboratoire de ville sont-ils habilités pour cela. Merci d'avance de vos conseils. Bien Cordialement. Bernard Paillet

    • Présidente FFAMH

      25 Jan, 2016

      Répondre

      Bonsoir Monsieur, Votre problème de santé n'entrant pas dans le cadre de notre expertise, nous préférons ne pas exprimer d'avis. Pour ce qui est des saignées, elles peuvent effectivement être faites par une infirmière libérale mais non par un laboratoire de ville. Je vous adresse par messagerie personnelle, quelques conseils pour bien gérer la saignée thérapeutique. Bien cordialement. Brigitte Pineau

  • Paillet Bernard

    26 Jan, 2016

    Répondre

    Bonjour, Merci de m'avoir répondu même si vous ne m'apportez pas une réponse complète compte tenu que ma demande sort de votre champ d'expertise. Cordialement. Bernard Paillet

  • Catherine ISOARD

    05 Mar, 2016

    Répondre

    Bonjour, Je viens de faire ma première saignée de 450ml sur les 4 séances hebdomadaires prévues dans un premier temps. J'ai un taux de ferritine d'environ 1050ng/ml et je souhaiterais avoir des conseils sur la durée du traitement sachant qu'il ne s'agit pas d'une hémochromatose génétique. Est-il obligatoire que je me rende dans un centre spécialisé ou les saignées peuvent-elles être effectuées à mon domicile car cela me pose des contraintes professionnelles que j'aimerais éviter. Dans tous les cas, je suis intéressée par tout conseil au sujet du taux très élevé de ferritine. Merci

    • Présidente FFAMH

      05 Mar, 2016

      Répondre

      Bonsoir, Je viens répondre à votre message en qualité de simple malade et ne m'exprimerai donc que par rapport aux saignées. Les hémochromatosiques se font généralement saigner dans un centre hospitalier ou un Etablissement français du sang habilité à pratiquer les saignées thérapeutiques - il y en a assez peu -. La Haute Autorité de Santé préconise, pour le patient hémochromatosique, que 5 saignées soient effectuées dans ce type de structure avant de les pratiquer en cabinet infirmier ou à domicile. Il est en effet important de contrôler la tolérance au traitement. Je vous joins quelques documents par mail, ils vous aideront dans la gestion des saignées. Je vous souhaite bon courage. Bien à vous, Brigitte Pineau

  • ROZZI Mireille

    03 May, 2016

    Répondre

    Bonjour, Je suis hétérozygote C282Y/H63D, maladie découverte en 2003. Fer : 23.8 ; Ferritine : 161.8 ; Transferrine : 2.00 ; Capacité totale de fixation : 50.0 ; Coefficient de saturation : 47.6. Je me demande si je dois faire une saignée.(femme 63 ans, hépatite C en 2002.)

    • Présidente FFAMH

      06 May, 2016

      Répondre

      Bonjour, Je viens vous transmettre la réponse de notre conseil scientifique auquel votre message a été transmis. " Il est bien admis aujourd'hui que le fait d'être hétérozygote composite (c'est-à-dire C282Y/H63D) n'expose nullement à un risque de surcharge en fer cliniquement significative. Tout au plus les taux de fer et de saturation de la transferrine peuvent-ils être modérément augmentés (comme c'est le cas chez vous pour la saturation). Il n'y a donc pas d'indication à réaliser des saignées. Un simple contrôle des paramètres du fer pourrait, si votre médecin en est d'accord, être effectué par exemple tous les 3 ans". Espérant que l'avis de notre expert vous rassurera tout à fait par rapport à votre profil génétique et le suivi nécessaire, bien cordialement, Brigitte Pineau

  • NICOLAS

    01 Jun, 2016

    Répondre

    Bonjour, Je suis infirmière libérale. J'ai une question au sujet des saignées à domicile. J'ai eu un appel d'un patient que j'ai souhaité orienter vers un EFS ;au final, il m'a dit que son médecin lui avait donné un autre nom d'infirmier... Je pensais qu'il était préférable de faire une saignée en EFS plutôt que par une infirmière à domicile. Ma question est la suivante: cette pratique à domicile, qu'en pensez-vous ? L'infirmière n'a-t-elle pas besoin d'habilitation? Le matériel est-il adéquat pour réaliser le soin ? Merci de votre attention.

    • Présidente FFAMH

      04 Jun, 2016

      Répondre

      Bonsoir, Votre message ne m'étonne guère. Vous avez eu entièrement raison d'orienter ce patient vers un Etablissement français du sang habilité à pratiquer cet acte thérapeutique - les centres de collecte simple ne le sont pas - notamment si, pour lui, il s'agissait de la toute première saignée, ce que vous ne précisez pas. La Haute Autorité de santé dans ses recommandations, mentionne que les cinq premières saignées doivent être pratiquées en milieu hospitalier ou EFS afin d'en tester la tolérance, ensuite, le patient pour plus de commodité - moins de déplacement, flexibilité horaire - peut faire le choix d'un cabinet infirmier. Ceci, de plus, représente un intérêt sociétal non négligeable : la saignée à domicile coûte moins cher qu'à l'hôpital ou dans un site EFS. Les infirmiers libéraux seront de plus en plus sollicités pour pratiquer cet acte, pour lesquels ils sont habilités, compte tenu de la fermeture progressive des consultations hospitalières, hôpital de jour et EFS ayant abandonné cette activité non lucrative. Il faut savoir que la saignée répond à un cadre strict. L'URPS infirmiers Île-de-France, qui participe à un comité de pilotage dans le cadre de la mise en place d'un Parcours hémochromatose en Île-de-France, saura vous renseigner. Vous vous interrogiez sur la qualité du matériel : plusieurs marques commercialisent des kits de saignées, tous ne sont pas aussi performants. Je vous conseille vivement de vous rapprocher du Syndicat des infirmiers libéraux pour plus de renseignements. Bien cordialement. Brigitte Pineau

  • Florian

    16 Sep, 2016

    Répondre

    Bonjour à tous, Je viens de trouver une application pour smartphone ou tablette qui permet de suivre l'évolution de l hémochromatose aux travers des saignées et prises de sang sur Playstore ; il s'agit de "moniteur de fer". Cela ne remplace pas le cahier de saignées ou suivi médical mais peut être une aide au quotidien. Bien cordialement

    • Présidente FFAMH

      17 Sep, 2016

      Répondre

      Bonjour, Merci pour cette information qui m'avait déjà été communiquée et que je n'avais pas relayée sur notre site, à ce jour. En effet, des étudiants de deux universités canadiennes, sous la direction de médecins spécialisés, ont créée une application gratuite permettant la visualisation des résultats biologiques, - hémoglobine et ferritine -, la gestion des rendez-vous médicaux et le partage des données avec les médecins et la famille. Cette application nous est offerte par la Canadian Hemochromatosis Society. Je ne doute pas que cette application satisfasse un grand nombre de malades, mais, en complément du carnet de suivi, élaboré en collaboration avec la CNAMTS, l'EFS et les associations de malades. Bien à vous, Brigitte Pineau

  • Max

    26 Oct, 2016

    Répondre

    Bonjour, J'ai un coefficient de saturation à 54,6% et un taux de ferritine à plus de 600. Pouvez-vous me dire si je vais devoir effectuer des saignées. Cordialement.

    • Présidente FFAMH

      26 Oct, 2016

      Répondre

      Bonjour, Je viens répondre à votre message en qualité de simple malade, je ne suis pas médecin. Il semblerait en effet que vous présentiez une anomalie du métabolisme du fer. En accord avec votre médecin, il conviendrait de pratiquer une IRM fer afin de mesurer la surcharge hépatique et de rechercher ensuite la mutation du gène C282Y, présente chez 90% des sujets hémochromatosiques. La mise en place de saignées thérapeutiques s'imposera alors, c'est le seul traitement dont nous disposons. Il ne faut pas attendre que la ferritine continue d'augmenter. Y a-t-il d'autres cas d'hyperferritinémie dans la famille ? Bien à vous, Brigitte Pineau

      • Max

        26 Oct, 2016

        Répondre

        Merci pour votre réponse, j'ai eu une échographie du foie qui n'a rien révélé et le médecin m'a prescrit le test de maladies génétiques mais je dois retourner le voir pour avoir la réponse. La ferritine a été contrôlée suite à mon bilan hépatique élevé depuis quelques années. Dans ma famille, mon père a déjà eu la ferritine élevée mais tout est redevenu normal sans traitement et ma tante également. Cordialement.

        • Présidente FFAMH

          26 Oct, 2016

          Répondre

          Bonsoir, Présenteriez-vous un syndrome métabolique, associant un surpoids, une hypercholestérolémie, hyperthyroïdie, hyperuricémie, un diabète ? Ceci constitue la première cause d'hyperferritinémie. Si le test génétique revient négatif, il conviendra de toute façon de rechercher la cause de cette hyperferritinémie. Je vous souhaite bon courage durant cette période d'incertitude. Bien à vous, Brigitte Pineau

  • Delph

    14 Nov, 2016

    Répondre

    Bonsoir, Suite à des analyses de sang, il s'avère que mon mari (41 ans) présente un coefficient de saturation de 83% et un taux de ferritine de 567. Doit- il d'ores et déjà prendre un RDV avec un gastro-entérologue, ou un hématologue ? Nous ne voulons plus perdre de temps pour lui apporter les soins. Merci. Cordialement.

    • Présidente FFAMH

      14 Nov, 2016

      Répondre

      Bonsoir, En effet, les résultats de ce bilan montrent un métabolisme du fer perturbé. Le coefficient de saturation étant largement supérieur à 45% est indicateur d'une hémochromatose. Un gastro-entérologue devrait être alerté par ces données et procéder à une recherche génétique. Je vous souhaite bon courage durant cette période d'incertitude et vous adresse de la documentation par messagerie personnelle. Bien à vous. Brigitte Pineau

  • Présidente FFAMH

    25 Nov, 2016

    Répondre

    Bonjour, Vous appréhendez ce traitement par saignées. Des milliers de gens sont donneurs de sang bénévoles. Ils donnent leur sang pour sauver des vies. La saignée fonctionne comme le don de sang sauf qu'il est nécessaire de passer par un centre de soins ou un service hospitalier pour les 5 premières soustractions sanguines, avant d'avoir recours à un infirmier libéral. Il est important de bien surveiller la tolérance au traitement au début. Rassurez-vous, cela se passe bien en général, à condition d'avoir absorbé une quantité suffisante de liquide avant la saignée (0.5L au minimum) et d'avoir mangé. La saignée ne se pratique pas à jeun. Elle dure une dizaine de minutes et s'effectue en position semi-allongée. Je vous invite à suivre le lien :https://www.hemochromatose.org/journal-de-la-ffamh-janvier-2015/. Vous y trouverez un article rédigé par notre Conseil scientifique : "Pour bien gérer un traitement par saignées". Je vous souhaite bon courage. Cordialement. Brigitte Pineau

  • caulet

    18 Sep, 2017

    Répondre

    Bonjour, Mon test générique a confirmé une mutation à l'état homozygote. j'ai depuis quelques temps des saignées toutes les 2 semaines et le dernier résultat d'analyse est très encourageant pour la ferritine (178 ug/l contre plus de 735 en 2015). Je viens d'avoir une nouvelle saignée aujourd'hui et mon gastro m'a prévenu qu'il va espacer les saignées d'un mois environ. Ce qui m'étonne ce sont les autres indicateurs qui ne suivent pas cette tendance (79% de coef de saturation... contre 40% le mois dernier) & (209 ug/dl de fer contre 101 le mois dernier). Faut-il vraiment espacer ce traitement et qu'elles sont les conséquences d'un tel coefficient de saturation ?

    • Présidente FFAMH

      21 Sep, 2017

      Répondre

      Bonjour Monsieur, Je viens vous apporter la réponse de notre Conseil scientifique, vers lequel je me suis tournée. "Vous arrivez en effet près de la désaturation. L'objectif principal est d'obtenir un taux de ferritine vers 50 microg/L. Le taux de saturation ne "décroche" vraiment que lorsque la ferritine arrive dans cette zone de 50. Il existe assez fréquemment une discordance entre une ferritine satisfaisante et une saturation un peu forte. L'explication en est que la ferritine traduit le stock de fer dans l'organisme alors que la saturation reflète le degré d'absorption du fer (qui est anormalement élevé dans l'hémochromatose). Une élévation de la saturation qui est à moins de 75% ne pose probablement aucun problème. C'est lorsque ce taux est en permanence au-dessus de 75-80% qu'il pourrait en résulter par exemple une fatigue ou des signes articulaires, mais ceci reste à prouver. Donc, en pratique, un espacement des saignées peut très bien, comme l'a fait votre médecin, être proposé, tout en gardant comme objectif une ferritine vers 50 (sous réserve bien sûr qu'il n'y ait pas d'anémie)." Je pense que cette réponse vous rassurera. Vous êtes bien pris en charge. Pas d’inquiétude à avoir ! Bien à vous, Brigitte Pineau

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>