Le généraliste

FFAMH - Fédération Française des Associations de Malades de l’Hémochromatose

Suite au dispositif du médecin traitant mis en place par la loi du 9 août 2004 portant réforme de l’Assurance Maladie, vous avez, comme tout assuré, choisi librement et déclaré un médecin, comme médecin traitant ; c’est lui qui, depuis, est chargé de coordonner votre parcours dans le système de soins.

Vous le consultez en toute confiance lorsque le besoin se fait sentir. Il arrive, malheureusement, que votre état de santé nécessite des investigations supplémentaires, auquel cas le généraliste vous oriente vers un professionnel de santé le plus apte à traiter votre situation.

Bien que le diagnostic de l’Hémochromatose ne soit pas toujours facile à poser, cette maladie évoluant sournoisement, votre généraliste devrait aujourd’hui, en connaître les signes d’appel grâce aux actions de sensibilisation menées depuis des années par les associations de malades.

Si ce que vous avez lu dans ces pages vous interpelle, si vous êtes anormalement fatigué, souffrez de douleurs articulaires, maladie du foie, troubles du rythme cardiaque… N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant lequel pourra vous prescrire les examens nécessaires.

Selon les résultats de votre bilan, votre médecin traitant pourra juger utile de vous orienter vers :

Un gastro-entérologue, 1er spécialiste de l’hémochromatose, lequel prendra en charge votre traitement dès lors que le diagnostic aura été établi.

2 commentaires

  • Eric Durand

    30 Nov, 2015

    Répondre

    Bonjour, J'ai un faux de ferritine de 482 et j'ai 48 ans. Toutes mes autres analyses sont normales. J'ai une inflammation articulaire au pouce du pied droit depuis des mois. Rien d'autre. Pensez vous que ce taux élevé soit lié/généré par cette inflammation ? Dois-je consulter un gastro-entérologue et m’inquiéter d'une éventuelle hémochromatose? Auquel cas, pouvez-vous m'orienter vers un spécialiste? Avec mes remerciements.Cordialement. Eric

    • Présidente FFAMH

      11 Dec, 2015

      Répondre

      Bonsoir, Je viens répondre à votre message en qualité de simple malade, je ne suis pas médecin. Vous présentez une hyperferritinémie et connaissez le lien avec une inflammation qui peut effectivement induire celle-ci. Il serait nécessaire de vérifier ce taux de ferritine et de compléter ce bilan par un dosage du coefficient de saturation de la transferrine. Ce CST devra être contrôlé 2 fois à la même heure et à jeun car ce paramètre est très fluctuant. Si et seulement si, la moyenne des 2 dosages revient supérieur à 45%, il serait judicieux de procéder à la recherche du gène C282Y de l’hémochromatose, fréquent dans 90% des cas. La cause la plus fréquente d’ hyperferritinémie est le syndrome métabolique associant surpoids, hypertension artérielle, diabète insulino-dépendant, une hépatite B ou C, qui ne sont pas toujours au complet. Si vous vous retrouvez dans ce schéma, il serait judicieux de diminuer la ration alimentaire, de manger sain et équilibré et de faire un peu d’exercice. Cela devrait permettre de faire diminuer la ferritine. Demandez à votre généraliste de vous prescrire ce bilan. Je vous adresse par message personnelle : une plaquette que vous pouvez lui remettre ainsi qu’un document élaboré dans le cadre d’une campagne de sensibilisation des médecins généralistes d’Ile-de-France. Je ne sais de quelle région vous êtes et ne peux vous guider dans le choix d’un spécialiste. Je vous souhaite bon courage en cette période en attente de diagnostic.Bien à vous. Brigitte Pineau

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>